Comment bien s'équiper ?

Tout savoir sur ...

... la machine à coudre mécanique

La machine à coudre mécanique est simple à prendre en main, particulièrement robuste et propose tous les points de base. L'ensemble des réglages sont manuels (ajuster la longueur et la largeur du point avant de commencer).

Les avantages de la machine à coudre mécanique :
Économique
Fiable et robuste
Entièrement réglable
Simple à entretenir

Comment bien s'équiper

... la machine à coudre électronique

La machine à coudre électronique est silencieuse, précise, et propose un grand nombre de fonctions automatiques, de l’enfilage aux points décoratifs.

Aucun réglage n’est à prévoir !

Les avantages de la machine à coudre électronique :
Utilisation intuitive
Réglages automatiques
Gamme de points très étendue
Ergonomique

Le B.A-BA du matériel de couture

  • Le mètre-ruban : Il mesure tout, dans tous les sens et sous toutes les courbes, avant de se faire oublier dans la trousse de
    couture. Choisissez-le souple et sans boîtier.
  • Les ciseaux de couture : Investissez dans de bons ciseaux aux lames de 20 cm, minimum, capables
    de couper le tissu vite et bien. Accompagnez-les de petits ciseaux de broderie pointus pour couper les fils.
  • Le découp-vite : Tout est dans le nom ! Ce petit ustensile au tranchant découd les coutures ratées
    à toute allure et sans douleur.
  • Les épingles : Fines et longues, elles n’abîment pas les tissus et peuvent même passer
    sous le pied de la machine à coudre. Accompagnez-les d’épingles à nourrice,
    pour passer un élastique ou un ruban dans une coulisse.

Focus sur la surjeteuse

Pour accompagner la machine à coudre, la surjeteuse permet un travail de couture quasi professionnel, grâce à ses différentes fonctions comme couper le tissu, surfiler en utilisant le point de chaînettes, …

Surjeteuse

Le guide pour bien débuter

L’abécédaire de la machine à coudre

A

comme Arrêt
le point d’arrêt consiste à effectuer un aller-retour avec la machine à coudre, en début et en fin
de couture, pour consolider le point.

C

comme Canette
cette bobine en métal ou en plastique sert à enrouler le fil inférieur. Elle s’emboite sous la plaque du pied
de la machine, dans un boîtier.

G

comme Griffes
les griffes d’entrainement, situées sur la plaque métallique de la machine, sous le pied-de-biche,
sont de petites griffes qui accrochent le tissu
pour le faire avancer pendant la couture.

P

comme Pied-de-biche
le pied d’une machine à coudre sert à presser le tissu
et à le guider. Il est amovible et peut être remplacé par des pieds spéciaux pour la pose de biais, de fermetures à glissière, la réalisation de boutonnières, etc.

S

comme Surjet
ce point spécial, apparenté au zigzag, surfile le bord des tissus coupés pour leur éviter de s’effilocher.
Il peut être réalisé avec une véritable surjeteuse,
ou avec le point surjet d’une machine à coudre.

V

comme Volant
il s’agit de la roue située sur le côté d’une machine
à coudre. Le volant permet d’actionner manuellement l’aiguille, pour monter ou descendre celle-ci, ainsi que pour coudre lentement un passage délicat.

Quelle machine à coudre pour qui ?

Si vous débutez, n’utilisez votre machine à coudre qu’occasionnellement ou cherchez
un modèle économique, choisissez une machine à coudre mécanique.

Si vous avez de l’expérience, cousez régulièrement ou souhaitez profiter de nombreuses possibilités de décoration, préférez une machine à coudre électronique !

Les fonctions de base à surveiller :

  • Le point droit doit être réglable simplement.
  • Le point zigzag peut être plus ou moins modulable selon les machines.
  • La tension du fil doit être manuellement modifiable pour s’adapter à tous les types de tissu.
  • La boutonnière peut être automatique, manuelle, voire un mélange des deux.
  • Les points décoratifs sont plus ou moins nombreux selon les gammes de machine à coudre.
  • Le bras libre permet de piquer simplement des bras et jambes de vêtements.
Quelle machine à coudre pour qui ?

À chaque ouvrage son tissu

Pour une chemise, une tunique, une robe d’été ou un pyjama léger, choisissez une cotonnade ou une popeline de coton.

Pour un tee-shirt, une jupe ou une robe extensible, préférez un jersey de coton ou de viscose. Évitez l’acrylique.

Pour un pantalon ou une veste, choisissez parmi les velours côtelés ou milleraies, le denim, le sergé de coton ou la toile. En été, le lin est apprécié, mais froissable.

Pour une veste d’hiver, comptez sur les lainages type gabardine, flanelle, les velours, les mélanges à base de cachemire, angora ou mérinos.
Vous pouvez également les doubler de jersey de coton, coton gratté, polaire ou peluche.

Les astuces à connaître !

Les astuces à connaître

4 astuces de grand-mère pour simplifier la couture

  • 1. Avant de coudre un tissu, lavez-le et repassez-le ! S’il doit rétrécir, mieux vaut avant la couture…
  • 2. Pour éviter de surfiler un tissu, coupez-le aux ciseaux cranteurs. Les coupes en biais s’effilochent moins que les coupes droites.
  • 3. Vous avez renversé la boîte d’épingles ? Utilisez un aimant pour les ramasser sans perdre de temps !
  • 4. Si le tissu glisse sous le pied de la machine à coudre, intercalez une feuille de papier de soie ou même de papier toilette. Il vous suffira de la déchirer après la couture.
4 astuces de grand-mère pour simplifier la couture

À vous de jouer !

Comment faire un coussin ?

  • 1. Pour un coussin de 60x60 cm, coupez un rectangle de 122x62 cm dans votre tissu
  • 2. Pliez le tissu en 2, endroit contre endroit et piquez à 1 cm du bord en laissant une ouverture de 15cm sur un coté
  • 3. Retourner votre tissu et repassez-le
  • 4. Rembourrez la housse avec de la ouate de rembourrage ou un coussin de garnissage
  • 5. Faites un point invisible à la main pour fermer l'ouverture laissé. Fini :)